© 2019 La vie après le PhD. Page créée avec Wix.com

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Posts Récents

Lancement du service!

August 28, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Les carrières de recherche académiques sont de plus en plus temporaires

December 19, 2018

 

Selon une récente étude publiée dans PNAS, la "demi-vie" des scientifiques dans le milieu académique se réduit au fil des années et des générations. Ce que le papier présente c'est en fait que la carrière académique est maintenant une partie simplement de la carrière des individus plutôt qu'un aboutissement jusqu'à la retraite.

 

En suivant des scientifiques dans 3 champs de recherche, les auteurs on remarqué que le passage moyen dans l'académie était d'environ 5.5 années en 2010 tandis que dans les années 60 on parlait d'environ 35 années. Le passage compte évidemment les cycles supérieurs, les postdocs et les années travaillées dans le milieu académique.

 

Les chercheurs ont également remarqué une augmentation rapide du nombre de scientifique qui effectuent leur carrière dans un rôle de soutien et qui ne seront jamais instigateurs d'une étude scientifique. 25 % des chercheurs étaient en soutien dans les années 60 et aujourd'hui la proportion passe à 60 %. C'est ici probablement un symptôme de l'augmentation de la complexité des études qui recquièrent ainsi des plus grandes équipes. Certains restent donc "pris" dans des rôles de soutien beaucoup plus instables.

 

Une partie du problème serait les "permadocs" des postdocs pris en quelque sorte dans les limbes après plusieurs années dans ce rôle. Plusieurs enchainent les postdocs à répétition et reste dans cette position pour de nombreuses années. La surabondance des postdocs et la rareté des postes académiques explique en partie ce phénomène.

 

Les résultats ci-dessous montrent leurs analyses en astronomie, en écologie et en robotique. Pour qu'un chercheur soit considéré "en vie" il doit avoir publié au moins un papier chaque 3 ans comme auteur principal ou comme auteur de soutien. On le considère donc "mort" après un trou de 3 ans dans son historique de publication. Les individus sondés devaient avoir publié au moins un papier dans un journal scientifique.

 

 Source: PNAS

 

Les auteurs concluent ainsi que les universités doivent adapter leurs programmes pour répondre aux besoins des étudiants et mieux les préparer pour une carrière non académique. La tendance n'étant pas prête à s'inverser...

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square